Un génie vu comme un fou

Hannibal des Carthage contre Rome .

Génie militaire traiter de fou

« Il faut détruire Carthage! »s’évertuait à clamer Caton l’Ancien en plein Sénat romain.

En 218 av. J.-C., Hannibal, 60 000 hommes et 40 éléphants remontent l’Espagne, passent les Pyrénées, entrent en Gaule et traversent les Alpes pour envahir l’Italie. Fin stratège, le Carthaginois bat les Romains à Trasimène et surtout à Cannes, un des plus grands affrontements de l’Antiquité, où 70 000 légionnaires, dont les deux consuls de l’année et ceux de la précédente, trouvent la mort. C’est la plus grande défaite de l’histoire romaine.

Les cités d’Italie centrale et méridionale et la Sicile s’allient aux Carthaginois. La République est en danger.

Àpartir de l’année 210, le vent tourne et les Romains menés par Fabius Maximus le Cunctator reprennent l’avantage.

En 204, conduits par Scipion l’Africain, ils attaquent Carthage. Hannibal est rappelé d’urgence d’Italie pour affronter les Romains à Zama. Il est enfin vaincu. La paix est signée.

Un demi-siècleplus tard, Scipion Émilien, le petit-fils de l’Africain, trouvera un prétexte pour raser la ville. Ainsi disparaît la plus grande menace qu’aura connue la République romaine.

Facebook Comments Box
(Visited 18 times, 1 visits today)

You might be interested in