LA GUERRE CONTRE LE MOI (Réponse à mon frère musulman qui souffre de sa passion pour les femmes)

Que ceux qui n’aiment pas la lecture passent dessus. Merci!

LA GUERRE CONTRE LE MOI (Réponse à mon frère musulman qui souffre de sa passion pour les femmes)

« LA GUERRE CONTRE LE MOI est la plus grande qui ait jamais été livrée, l’abandon total de soi-même, la soumission entière à la volonté de Dieu ne s’obtient pas sans combat, mais cette soumission est nécessaire à notre sanctification, et à notre élévation ». E.White.

La bonne nouvelle mon frère est que tu en as pris conscience, car bcp ne le font pas jusqu’à ce que la mort les emporte. Cette souffrance que tu ressens est une preuve de la guerre qui se passe en toi. L’apôtre Paul décrit cela en ces mots: «Quand je veux faire le bien, le mal est attaché à moi. Car je prends plaisir à la loi de Dieu, selon l’homme intérieur; mais je vois dans mes membres une autre loi (les désirs charnels), qui lutte contre la loi de mon entendement, et qui me rend captif de la loi du péché, qui est dans mes membres. » Puis Paul s’ecrit: « Misérable que je suis! Qui me délivrera du corps de cette mort?… c’est à dire de de ces désirs qu’il ressentait.

Sache donc que cette bataille, est la bataille de tout homme. Tu vx te débarrasser de ces désirs mais ne sait comment procéder, et chaque fois tu prends des décisions tu as l’impression que ça ne sert à rien, car quelques heures/jours plus tard, le combat recommence, tu échoues encore. Et tu vas faire le tour de ce cercle de Combat-Decision-Echec tout le temps, pendant longtemps, jusqu’à ce que tu sois fatigué.

A un moment donné tu voudras abandonner et arrêter de lutter, te dire que peut-être tu es possédé, ou que c’est normal et devrais arrêter de lutter contre ces désirs et juste vivre ta vie, mais même cette décision ne t’apportera aucune paix. Au fond de toi tu voudrais être libre mais ne sait comment procéder. Tu as un besoin de paix mais tu ne sais où ni comment la trouver. Alors que faire?

1- DECIDER DE CHANGER

Le Moteur de la personnalité humaine, est la faculté de DÉCIDER, de CHOISIR. C’est le plus grand don que le Dieu nous ait accordé. TOUT dans la vie dépend de la décision. Tu ne peux pas t’empêcher de ressentir ces désirs au fond de toi, nous sommes humains et avons hérité de ces maux depuis la chute d’Adam, mais TU PEUX DÉCIDER NE PAS TOUCHER DE FEMME. Tu peux décider ne pas commettre d’adultère. TOUT dépend de toi. Cette habilité à décider du Bien ou du Mal est notre plus grande bénédiction que même Satan ne peut nous l’arracher. C’est pourquoi on parle de « TENTATIONS ». Le diable peut nous tenter, proposer des choses alléchantes, charmer nos yeux, créer des situations ou utiliser des personnes pour nous faire succomber, mais il ne PEUT PAS NOUS FORCER. La décision de pécher, c’est à dire d’agir, de commettre l’adultère, de prendre la drogue, de boire ou de fumer, de forniquer, cette décision la nous appartient. Nous péchons, parce que nous avons décidé de pécher.

En chaque personne se trouvent deux esprits, l’esprit de Dieu et l’esprit du Mal (la chaire), mais c’est nous, par nos actes, qui décidons de la dominance de l’un ou de l’autre. Chaque acte que nous posons, en Bien ou en Mal, fortifie l’un et affaibli l’autre. Chaque fois que tu décideras coucher avec une autre femme (je ne dis pas que tu le fais, je parle de façon générale), tu fortifieras l’esprit du mal en toi et attristera l’esprit de Dieu, et vice versa. C’est pourquoi la Bible chez nous chrétiens dit: «Que le péché ne règne donc point dans votre corps mortel, et n’obéissez pas à ses convoitises… Revêtez-vous du Seigneur Jésus Christ.. et vous n’accomplirez pas les désirs de la chair. » Romains 8, Galates 5.

C’est une bataille quotidienne mon frère, de résister à ces désirs, c’est un combat quotidien de ne pas succomber aux tentations multiples et répétées. Mais la DÉCISION seule ne suffit pas. Il faut beaucoup, beaucoup, beaucoup prier. D’où mon deuxième point:

2- LA DÉPENDANCE DE LA PRIÈRE

Jésus dit: « Sans moi vous ne pouvez rien faire… car c’est Dieu qui produit en nous le vouloir et le faire selon son bon plaisir» Jean 15:5, Philippiens 2:13.

Mon frère tu dis tu aimes femme? Eeeeh tu ne m’as pas connu. En plus j’étais très bon danseur, sportif, poète, élégant. J’étais un véritable Bachelor, un don Juan. Ceux qui m’ont vraiment, vraiment connu dans ma jeunesse et mes années de lycée peuvent te dire. Mais personne ne savait que les désirs en moi étaient tellement intenses parfois que j’avais l’impression d’être ivre, j’avais des vertiges, pourtant je ne buvais pas d’alcool. A un moment donné j’ai cru être possédé. J’en ai bcp souffert, énormément. Ça personne ne le savait, je gardais tout dans mon coeur et luttais secrètement dans la prière, j’agonisais des nuits et des nuits à genoux, j’ai recherché la victoire inlassablement, j’ai bcp lutté, dans les larmes et l’angoisse, les nuits blanches, j’ai fais des cauchemars, j’ai connu des tourments, des attaques mystiques, etc… jusqu’à ce j’obtienne ma victoire en Jésus-Christ. Il m’a délivré et je sais que la paix que je vis aujourd’hui n’est rien d’autre que le résultat de sa présence. Mon frère Comme je ne suis pas mort dans ma jeunesse, j’ai compris que Dieu a un plan pour ma vie.

Ce que Dieu a fait pour moi, je prie qu’il le fasse pour toi. De nous mêmes, nous ne pouvons changer. «Un léopard peut-il changé la couleur de ses tâches? » non. Mais tu peux DEMANDER à Dieu d’opérer ce changement dans ta vie. Sa promesse est «je vous purifierai de toutes vos souillures… Je vous donnerai un coeur nouveau… » Ezechiel 36:26

Confies lui tes faiblesses, persévère dans la prière, et il fera le reste. La psychologie et autres n’aideraient pas, car le combat n’est pas intellectuel, mais spirituel. Nous luttons contre les esprits méchants dans les lieux célestes.

Je ne prie pas que tu ne ressentes plus de désir, car le désir sexuel fait parti de la nature humaine. Mais je prie que Dieu t’accorde la Victoire sur tes penchants et tes addictions, chaque jour, tous les jours, que ces desirs n’aient point de dominance sur toi. Je prie que tu te réjouisses de la joie de la communion de l’esprit de Dieu, et de la femme qu’il a mis dans ta vie. Qu’elle soit ta seule source de plaisir et d’ivresse. Je prie que tu aies Une vie rangée, une vie une vie de sobriété, une vie de fidélité, et tu en verras les récompenses, Car crois moi, Dieu béni ÉNORMÉMENT ceux qui s’attachent à lui. Ma vie est un témoignage de sa grâce, il m’a beaucoup béni et continue de le faire. Un jour peut-être je te raconterai mon histoire autour d’un verre.

Courage mon frère…

(Visited 151 times, 2 visits today)

You might be interested in

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x
()
x